LE SPECTACLE

« UN CHANTIER 2 CHANTEUSES »

C’est le spectacle de deux artisans(nes) musiciennes, à la croisée de la pratique de l’artisan, et de celle de l’artiste.

Tout d’abord, un chantier est reconstitué sur scène : « rubalise » (ou ruban de chantier), cônes orange vif, bâche de chantier,casques etc …

Puis des « costumes  de scène » : des bleus (oranges) de travail , et des lampes frontales  font l’essentiel de leur tenue : pas très glamour (bien moins que les tenues de femmes bricoleuses sur les publicités destinées à vendre des perceuses!), mais ô combien adaptées.

L’aspect vocal est très important : les deux voix sont leur outil premier, leur ciment : elles lient le tout.

Les instruments : l’idée est d’utiliser un maximum d’outils en guise d’instruments, on découvre  notamment: des vis de charpentier frottées, imitant le son d’un « réco-réco » (percussion brésilienne), un tuyau en PVC, une scie égoïne, des interrupteurs …

« Sont en projet et en discussion : l’acquisition d’une visseuse-dévisseuse, ou encore celle d’une bétonnière, récipient idéal pour faire une « pâte à choux’s party » durant les spectacles (mais là, elles anticipent un peu). »

Des objets sont aussi détournés de leur usage habituel : une raquette de «jeu de tambourin », un sport de la région Sétoise, est  grattée , ou frappée ; elle est utilisée comme caisse claire, et comme « scratch » de DJ’s.

Ou encore un cajon expérimental fabriqué artisanalement, de forme et taille différentes de celles d’un cajon traditionnel.

Un piano numérique fait office de « revêtement de sol (bémol) harmonique » aux chansons interprétées.

L’objet travaillé peut être la chanson déjà existante, qui est revisitée « on démonte, dévisse, décape, remonte, repeint à notre goût » , ce qui laisse la place à une intervention créative, et qui illustre pour elles un point de rencontre entre artisanat et artistique. On peut parler de « chanson recyclée » !

Une pédale « looping » (Rolande) leur permet de créer des boucles, obtenues à partir de sons externes retravaillés (« bricolés ») et mis en boucle puis déclenchés à la demande sur scène.

Enfin, elles mettent en musique leurs propres compositions, selon le même concept de « bricolage », et d’utilisation de voix et d’outils.

L’ensemble du spectacle est traité avec humour, et la poésie montre parfois le bout de son nez !

Publicités