Les Bricodameuses (bio)

reduite-polaroïde F_Fotor

FRANÇOISE CHAPUIS

.N’aime pas les autoroutes auxquelles elle a préféré les départementales (ou l’autodidactisme ), ou comment avancer dans la musique quand on n’en connait pas les règles: l’improvisation s’impose, les bras se musclent, les oreilles grandissent, le tout sous une pluie d’émotions aussi diverses qu’inattendues.

Son aventure musicale la plus marquante est celle qu’elle a effectuée au sein de la paire «Femmouzes T », où elle était « tambourine-woman » et auteure des chansons. Un pont musical, humain, traversé en compagnie de sa « soeur brésilienne » Rita Macedo ; 17 années durant lesquelles les rencontres musicales et humaines furent nombreuses…

L’écriture est une discipline qu’elle affectionne particulièrement, et qui l’accompagne depuis qu’elle en a appris les bases, à l’école primaire. Elle l’ expérimente en chansons, en prose, en radio, c’est également pour elle le moyen de parler des autres, ou d’exprimer ses engagements, ses colères, comme ses éclats de rire.

Elle se plait dans les pratiques musicales décalées : d’abord le choix de son instrument de base, le tambourin dont elle a modifié le son d’origine grâce à l’aide de la technologie et des techniciens du son….

Aujourd’hui, elle décide de détourner des outils de bricolage, pour en faire de véritables instruments de percussions.

La roue continue de tourner dans le même sens..la route l’emmène aujourd’hui à faire étape à « Bricodam Land ».

BERNADETTE MOUILLERAC

polaroïde B

Bernadette, est tombée dans la marmite artistique quand elle était petite ! Elle en est ressortie les cheveux tout emmêlés de notes, l’imaginaire tout ébouriffé, les oreilles à l’affut du son qui hérisse le poil… pour finir par trouver sa voix, celle au registre aujourd’hui si étendu…

Son organe vous fait descendre dans les abysses de vous même à la vitesse d’une montagne russe puis vous recharge les batteries vitales jusqu’à s’envoler dans la seconde qui suit ; il est son instrument, son pinceau, son aiguille, capable de se frotter à tous les styles, tous les répertoires.

Les années passant, elle a cumulé les escales musicales : De Mobylette à Lily Brick, de participations à différentes formations où elle a donné de la voix (Daniel Antoine, SamStoner guitariste de Pascal Obispo …), à son groupe Lhoma, Boudu Les Cop’s a sans doute été le plus marquant, et vit toujours.

Le duo Réverbère la relie à son frère Rémy («le meilleur guitariste du Sud Ouest du monde entier !» dixit elle- même), tout comme nombre de ses aventures musicales, et humaines.

Elle rencontre le théâtre, puis le clown avec Nicole Garetta, y contribue en musique, encore une découverte, une occasion de créer, rencontrer, apprendre.

Jusqu’à aujourd’hui, elle a su garder dans sa valise sa curiosité, sa liberté, son enthousiasme, ses 50 idées à la minute, son besoin impérieux de créer. Bernadette est aussi liée à la musique que l’humain à la couche d’ozone !

 

Publicités